"BREIZH SEA FLY " Index du Forum "BREIZH SEA FLY "
Hebergeur d'image
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La nouvelle turlutte de YAMASHITA : La LIVE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    "BREIZH SEA FLY " Index du Forum -> Sessions "BSF" : Invitations et Comptes rendus -> Eging
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jacques
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2009
Messages: 6 619

MessagePosté le: Jeu 8 Nov - 00:49 (2018)    Sujet du message: La nouvelle turlutte de YAMASHITA : La LIVE Répondre en citant

La turlutte Live
un nouveau concept : la température.
 

 
Il y a beaucoup de choses à dire et qui sait encore combien de choses à apprendre ...
Dans la traque des squids, nous avons toujours parlé de couleurs, de vibrations, de mouvements, d’odeurs, de sons, de goûts ...
Toutes les sociétés se sont aventurées à la recherche du mouvement, des odeurs, la plupart avec des couleurs «provocatrices», afin de capturer plus de squids, et parfois, malheureusement seulement tromper les pêcheurs.
Or, un concept a été jusqu'à présent négligé: la température!
 
Permettez-moi de vous expliquer : «Un cadavre dans un liquide a sa propre température». C’est « gore », mais c’est vrai…
Un rocher dans la mer ou un morceau de bois dans un lac ont la même température que l’eau si par exemple elle est à 20°C. Mais pas un poisson!
Un poisson est un être vivant qui a son propre métabolisme. Sa circulation du sang bien que faible maintient, en fait, une température corporelle légèrement supérieure à l'élément liquide dans lequel il vit.
Les poissons sont des êtres ectothermes, c'est à dire qu’ils ne sont pas en mesure de réguler leur température corporelle : toujours semblable à celle de l'eau. Certains poissons sont considérés par certains savants comme homeobox (ou homéoboîte) et sont capables de maintenir une température constante, indépendamment de leur milieu externe. L'espadon et le marlin peuvent se réchauffer seulement les yeux et le cerveau (ce qui leur permet de mieux voir leurs proies), tandis que le thon et certains requins peuvent maintenir une température de 20 ° de plus que celle de l'eau!
Ce que je peux vous dire, c’est que si un chinchard, une sardine ou une trogue, vivent et ont une température légèrement plus élevée que leur environnement, il y a donc beaucoup d'importance à y attacher car ils sont la proie des calamars, sachant que celui-ci est capable de percevoir cette différence de température!
 
Tous les céphalopodes ont une vue extrêmement développée et ne perçoivent que très peu les sons. Ils ont un assez bon sens de l'odorat et du toucher, et, comme la nature les a placés dans des conditions optimales afin d’identifier leurs proies, ils peuvent reconnaître un poisson vivant grâce à sa chaleur émise.
Ils fonctionnent comme s’ils étaient équipés d'une caméra infrarouge qui détecte l'énergie infrarouge thermique d’une proie à distance. Même si au toucher, ils ne peuvent pas reconnaître la "chaleur", ceux-ci sont alors moins intéressés à savoir pourquoi, … et pour eux, il est déjà trop tard!
Les études, qui ont duré plusieurs années, ont ainsi mené Yamashita à la création d'une turlutte parfaite : l'Egi Oh Q LIVE!
 
 
Partant du constat que le bon vieux gabarit de bois japonais a été très efficace sur les calamars, Yamashita s’est essayé à la relation entre température et calamar.
Le résultat obtenu démontre que les céphalopodes réagissent à la chaleur. Par conséquent, ils ont breveté un nouveau matériau : le TACTYWARM.
C'est un tissu qui retient la chaleur. Le Tactywarm est tissé à partir d'un seul fil qui convertit la lumière en chaleur et peut la conserver très longtemps.
La couche externe, absorbe la chaleur fournie par la lumière du soleil, de la lune, d’un phare ou de votre lampe de poche, et l'empêche de se disperser/de s’évaporer  rapidement. Cette transformation de la lumière en énergie thermique dans l'eau signifie également que nous bénéficierons d’une température artificielle de 0,5 à 1 ° C de plus, selon le cas, tout comme une proie!
De même, les poulpes vont attaquer avec moins de méfiance.
Tout a été testé par des expériences pendant plus de trois ans, effectuées aussi bien dans des aquariums qu’en action de pêche sur le terrain.
Des calamars ont été introduits dans un réservoir avec deux appâts (généralement un maquereau), enveloppés par une veste chaude et l'autre d'un tissu normal, et observés 24/24h. Résultat: ils avaient environ trois fois plus d’intérêt pour le poisson avec le nouveau tissu que le tissu normal.
 
 
En matière de pêche, sur le terrain, ont été aussi utilisé deux turluttes en tout identiques (couleur, longueur et poids), sauf pour le tissu. Résultats pour la Live : 4 fois plus de prise, 5 fois plus de touches et le double d’attaques !...
Résultats… concluants !
 
A ce stade, il serait facile de dire que la LIVE est la meilleure turlutte sur le marché, mais il y a autre chose en plus…Le mouvement est un autre de ses points forts !!
La clef de la réussite de cette turlutte réside dans le fait qu’elle soit très mince, ce qui donne une action très rapide et facile pour tous, même avec seulement de petites secousses Le mouvement latéral est notamment l’une des caractéristiques des Yamashita qui sont réputées pour cela, mais de même, le mouvement vertical (le « saut ») est très ample !
Cela signifie que la turlutte est rendue beaucoup plus visible au calamar et reste le plus longtemps dans son champ de vision et d’attaque.
 

 
La turlutte Live jerke plus qu’une Egi Oh Q.
 

 
Cette turlutte saute plus qu’une Egi Oh Q, mais moins qu’une Egi Oh JP.
Souvent, les calamars ne sont pas très actifs, et donc moins sujet à des attaques, ils s'arrêtent dans une zone très restreinte, peut-être parce qu'il y a un bloc de pierre, une touffe d'herbe ou un obstacle. Ainsi, vous bénéficiez de plus de temps dans cette zone afin d’avoir plus de «chance» d'être attaqué.
 
La plombée est fine, tranchante comme un couteau, et offre peu de résistance à l'air et l'eau, l'équilibrage est parfait.
Il est très facile de la récupérer en Walking The Dog, de la faire sauter en hauteur et de lui faire faire toutes sortes de nages.
Même avec des mouvements et des jerks très énergiques, elle ne sautera jamais hors de l'eau!
 
Les tissus pour les couleurs naturelles sont très lisses et offrent moins de résistance que les tissus plus bruts utilisés dans d'autres coloris.
A titre indicatif, toutefois, la vitesse de descente d'une 3,5 Live (20 grammes) est de 3,0 à 3,5sec/m.
 
Les couleurs sont fantastiques, surtout les naturelles qui sont vraiment incroyables et semblent réelles notamment le chinchard. Donc, si nous avons la chance et la capacité de connaître quelles sont les proies de calamars sur notre spot de pêche, nous utiliserons l'imitation parfaite.
 
Sinon, nous allons essayer de suivre des règles de base, et nous devrons être prêts à bouleverser nos habitudes de choix de couleurs….
  • Il faudra des couleurs très vives et flashy, pour attirer de loin pendant les pêches de nuit ou dans des eaux ternes et troubles.
  • Les couleurs naturelles sont à favoriser en journée et dans l'eau très claire.
  • Au levé et au couché du soleil, on choisira plutôt les bases rouges et phosphorescentes.
  • Le vert olive, marron, bleu et violet sont de bonnes couleurs pour squids "passifs" et ne réagissent pas aux autres couleurs.

 
 
De la fin de l'automne jusqu'au printemps essayez-vous à l’eging. C'est une technique très simple, amusante et prenante qui représente une alternative aux pêches « classiques ».
 
Trouver le bon endroit, en général une profondeur d'au moins 1.5m, avec la présence d'algues et de rochers.
On commence généralement la prospection par le fond. Gardez à l'esprit, cependant, que les céphalopodes changent rapidement de niveau allant jusqu'à chasser en surface.
Les fenêtres d’activités ne durent pas longtemps, il faut donc profiter au mieux de ces moments magiques.
 
Dans le cas où vous voulez attraper des seiches, ralentissez vos actions et rapprochez vous plus du fond avec un contact possible. Ce sont des Squids beaucoup moins combatifs, mais à partir de Février, quand les mémères se rapprochent pour la reproduction, leur présence se fait beaucoup plus importante.
Les squids (Calamars, seiches et poulpes) sont vraiment de merveilleux animaux et ont une intelligence extraordinaire. Même si l’eging est à la base une pêche alimentaire, il ne faut pas non plus en faire une tuerie organisée… Les prélèvements raisonnables sont plus que conseillés, et vous n’êtes pas obligés de tuer le calamar, la seiche ou le poulpe pour vous amuser !
Je vous conseille plutôt juste un ou deux calamars pour le plaisir de le ramener chez vous,  les manger crus,  en suivant la tradition  japonaise, ou cuits, en suivant les traditions basques ou méditerranéennes ancestrales.... de la luxure à l’état pure!
 
Découvrez les modèles proposés par notre boutique en ligne de turlutte Live de Yamashita.
_________________
Je ne te dirais jamais comment il faut pêcher mais simplement comment je pêche... après tu pêcheras comme tu le sentiras !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 8 Nov - 00:49 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    "BREIZH SEA FLY " Index du Forum -> Sessions "BSF" : Invitations et Comptes rendus -> Eging Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com